Les banques US autorisées à utiliser les stablecoins

Hier soir, le bureau du contrôleur de la monnaie (OCC) a déclaré dans un article aux banques nationales qu’elles sont autorisées à gérer des noeuds indépendants pour les réseaux blockchain et les stablecoins.

Le début de l’adoption des stablecoins aux US

Faisant référence aux réseaux indépendants de vérification des nœuds, la lettre de l’OCC indique que les banques « peuvent utiliser les nouvelles technologies, y compris les noeuds et les stablecoins associées, pour effectuer des fonctions autorisées par les banques, telles que les activités de paiement ».

Dans ce contexte de grande incertitude quant à l’avenir des stablecoins, l’annonce de l’OCC est une très grande nouvelle. Le bureau, néanmoins, met en garde contre les risques à l’utilisation de cette technologie :

« Les banques doivent également être conscientes des risques potentiels lorsqu’elles mènent des activités liées à l’utilisation des noeuds, notamment les risques opérationnels, le risque de conformité et la fraude. Les nouvelles technologies exigent une expertise technologique suffisante pour que les banques puissent gérer ces risques de manière sûre et solide ».

Brian Brooks, qui dirigeait auparavant l’équipe juridique de Coinbase, est le contrôleur de la monnaie par intérim depuis le mois de mai.

Au cours de son mandat, le bureau a publié une série de directives autorisant les banques à être plus actives dans le domaine de la cryptomonnaie et, plus récemment, leur interdisant de couper les services aux industries juridiques.

La blockchain, un réseau maintenant avec le même statut que Swift

L’Association Blockchain, un important groupe de lobbying, a noté que « la lettre indique que les blockchains ont le même statut que les autres réseaux financiers mondiaux, tels que SWIFT, ACH et FedWire ». Ces mécanismes phares des paiements internationaux ont dû être améliorés en réponse à la concurrence des paiements soutenus par des chaînes de blocage au cours des dernières années.

Les nouvelles orientations font suite à celles d’un groupe distinct de régulateurs qui ont établi de nouvelles orientations pour les opérateurs de stablecoins juste avant Noël.

Le sujet du statut juridique des cryptomonnaies stables aux États-Unis a pris une ampleur démesurée au cours du mois dernier, en particulier après que la députée Rashida Tlaib a présenté un projet de loi qui semblait interdire toute opération d’un réseau de stablecoins, y compris les personnes privées exploitant, par exemple, des nœuds Ethereum qui traitent les transactions DAI.

Peut être que la France suivra un jour… Le même chemin que les US ?

Article officiel tiré du site CoinTelegraph

Partagez à vos amis

Articles similaires