OKX retrouve 157 millions de $ appartenant à FTX et Alameda

Coup de théâtre dans l’affaire FTX, la plateforme d’échange de crypto-monnaies OKX vient d’annoncer qu’elle allait restituer aux administrateurs judiciaires de FTX la somme de 157 millions de dollars d’actifs numériques appartenant à Alameda Research et indirectement à FTX. Cette restitution fait suite à une requête judiciaire déposée par les administrateurs judiciaires de FTX.

157 millions de dollars malencontreusement oubliés chez OKX ?

Après l’annonce de la faillite de FTX, une partie des cryptomonnaies que la plateforme détenait ont été envoyées sur différents comptes. De son côté, la plateforme OKX a mené une enquête approfondie pour identifier les éventuelles transactions ainsi que les actifs liés à FTX et sa filiale de trading. Suite à ces recherches, eurêka, elle tombe sur la modique somme de 157 millions de dollars en cryptomonnaie.

Afin que l’affaire soit traitée rapidement, la plateforme OKX se dit prête à collaborer avec la justice américaine et les administrateurs judiciaires de FTX pour faire en sorte que cette somme soit rapidement retournée aux créanciers de l’entreprise.

Selon un document judiciaire déposé le 17 mars au tribunal de l’état du Delaware, les administrateurs judiciaires ont précisé que la société dispose de « seulement » 4,8 milliards de dollars d’actifs identifiés pour environ 11,6 milliards de dollars de créances, ce qui signifie qu’il manque encore près de 6,8 milliards de dollars à l’entreprise pour honorer ses dettes, bien que la somme restituée par OKX puisse paraître énorme.

La restitution de ces cryptomonnaies est une bonne nouvelle pour les créanciers de FTX qui attendent avec impatience de récupérer leur argent. Cependant, il est important de souligner que la somme restituée ne suffira pas à couvrir toutes les dettes de l’entreprise. Les administrateurs judiciaires continuent donc de travailler pour trouver des solutions et espèrent pouvoir récupérer davantage d’actifs pour les créanciers grandement touchés.

Voir aussi  Les banques US autorisées à utiliser les stablecoins

Finalement, on constate qu’avec la blockchain et les cryptomonnaies, rien ne se perd, tout se retrouve avec quelques recherches.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *