Binance victime d’une enquête pour blanchiment

Au cœur d’un scandale financier retentissant, la filiale française de Binance, entreprise de renom dans le domaine du crypto-trading, se retrouve actuellement sous les feux de la rampe. Des allégations troublantes de blanchiment d’argent et d’exercice illégal de la fonction de PSAN (Prestataire de Services sur Actifs Numériques) ont été confirmées par le parquet de Paris.

Binance France dans de sales draps

La filiale française de Binance, une entreprise leader dans le domaine du crypto-trading, est actuellement sous le feu des projecteurs suite à des soupçons de blanchiment d’argent et d’exercice illégal de la fonction de PSAN (Prestataire de Services sur Actifs Numériques). Ces allégations ont été confirmées par le parquet de Paris et sont actuellement sous enquête par le service d’enquêtes judiciaires des finances, sous la direction de la juridiction interrégionale spécialisée de Paris.

Selon les informations rapportées par Le Monde, Binance France est accusée d’avoir manqué à ses obligations en matière de procédures KYC (Know Your Customer) et d’avoir mené des campagnes publicitaires en France avant d’obtenir son enregistrement PSAN en mai 2022. En France, toutes les institutions financières sont tenues de se conformer aux inspections sur site effectuées par les régulateurs et les inspecteurs.

David Princay, le président de Binance France, a déclaré que l’entreprise avait pleinement collaboré lors d’une visite sur site effectuée par les autorités compétentes la semaine dernière. Il a également affirmé que Binance continuerait à collaborer avec les régulateurs pour maintenir des normes élevées.

Fin 2022, quinze clients français de Binance ont déposé une plainte auprès du procureur de la République. Ils accusent la plateforme de « violation du monopole des prestataires de services sur actifs numériques », de « pratique commerciale trompeuse » et de « recel d’escroquerie ».

Voir aussi  Coinbase supporte l'airdrop XRP et va distribuer les SPARK Token

Par ailleurs, Binance fait également face à des problèmes juridiques aux États-Unis. La SEC (Securities and Exchange Commission), le régulateur boursier américain, accuse l’entreprise d’avoir enfreint la loi sur les valeurs mobilières.

Ces événements soulignent l’importance de la régulation dans le secteur des crypto-monnaies et des services sur actifs numériques. Ils mettent en lumière les défis auxquels sont confrontées les entreprises de ce secteur comme Blackrock ou Bakkt, afin de se conformer aux normes réglementaires, tout en offrant des services innovants et attractifs pour leurs clients.


Source : Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *