Bakkt élimine Solana, Cardano et Polygon face à la SEC

Face à un environnement réglementaire en constante évolution, Bakkt, la plateforme d’échange de cryptomonnaies affiliée à la Bourse de New York, a pris la décision stratégique de retirer Solana, Cardano et Polygon de son portefeuille. Cette décision, qui intervient dans le contexte de récentes plaintes de la Securities and Exchange Commission (SEC), souligne les défis auxquels sont confrontés les acteurs du marché des cryptomonnaies.

Bakkt dit au revoir à Solana, Cardano et Polygon

Dans le contexte d’une réglementation des cryptomonnaies de plus en plus scrutée, Bakkt a choisi de retirer SOL, ADA et MATIC de son offre, comme l’a révélé le magazine Fortune. La filiale d’Intercontinental Exchange, par l’intermédiaire de son conseiller juridique, a expliqué que cette décision a été prise en attendant une plus grande clarté sur la manière de proposer des tokens numériques sur le marché américain.

Au début du mois de juin, la SEC, l’organisme de régulation des marchés financiers aux États-Unis, a engagé des poursuites contre Binance et Coinbase pour violation présumée de la loi sur les valeurs mobilières. Dans le cadre de ces plaintes, la SEC a classé un certain nombre de cryptomonnaies, dont SOL, ADA et MATIC, comme des valeurs mobilières. Les entreprises derrière Solana, Polygon et Cardano ont contesté cette classification pour leurs tokens respectifs.

D’autres acteurs majeurs du marché des cryptomonnaies, tels que eToro et Robinhood, ont également pris la décision de retirer certains tokens identifiés comme des valeurs mobilières par la SEC. Gavin Michael, le directeur général de Bakkt, a exprimé son inquiétude face à cette situation lors d’une interview.

Voir aussi  Binance : CZ nie les accusations de manipulation de la CFTC

En fin d’année 2022, Bakkt a acquis Apex Crypto, une plateforme proposant des produits d’investissement en cryptomonnaies clés en main. Le mois dernier, l’entreprise a annoncé le retrait de 25 jetons de sa plateforme d’échange en raison de l’évolution de la réglementation aux États-Unis. Bakkt ne propose désormais que 8 actifs, dont Bitcoin, Ethereum, USD Coin et Litecoin.

La décision de Bakkt de retirer Solana, Cardano et Polygon de son offre illustre les défis auxquels sont confrontés les acteurs du marché des cryptomonnaies face à l’évolution de la réglementation. Alors que certains comme BlackRock tente d’obtenir des ETF, d’autres se plie aux exigences de la SEC. Il sera intéressant de suivre comment ces entreprises et le marché dans son ensemble s’adapteront à ces changements réglementaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *