Binance : CZ nie les accusations de manipulation de la CFTC

Suite aux accusations de manipulation de marché de la part de la CFTC, CZ nie toutes les accusations et se défend à travers un article sur le blog officiel de Binance. Dans les faits, CZ indique que Binance.com ne trade pas pour faire des profits ou manipuler le marché au profit de ses utilisateurs.

La CFTC poursuit la plateforme Binance pour manipulation de marché

Le 27 mars 2023, la Commission de négociation de matières premières et de contrats à terme (CFTC) a intenté une action en justice contre Binance et son PDG, CZ, portant plusieurs accusations sur différents fronts. Parmi celles-ci, l’accusation selon laquelle Binance et CZ ont effectué des transactions sur la plateforme a retenu l’attention de la communauté.

Reponse CZ Binance CFTC

CZ a répondu à certaines des accusations dans un billet de blog officiel, expliquant que Binance.com ne trade pas pour faire des profits ou manipuler le marché, mais qu’elle effectue néanmoins des transactions dans de nombreuses situations. Il a notamment clarifié que les revenus de l’entreprise sont en crypto-monnaies et qu’elle doit parfois les convertir pour couvrir des dépenses en fiat ou dans une autre crypto-monnaie.

De plus, CZ a également confirmé que Binance a des affiliés qui fournissent de la liquidité pour les paires qui sont moins liquides et que ceux-ci sont surveillés « spécifiquement pour ne pas faire de gros profits ». En outre, il a confirmé qu’il possède deux comptes sur Binance – l’un pour ses avoirs en crypto-monnaies et l’autre pour sa carte Binance – et qu’il doit parfois convertir des crypto-monnaies pour couvrir ses dépenses personnelles.

Voir aussi  Bitmain se fait taper sur les doigts par les autorités chinoises

Le PDG de Binance a également réitéré que l’entreprise a une règle de non-trading de 90 jours pour ses employés, ce qui signifie qu’ils ne sont pas autorisés à vendre une pièce dans les 90 jours suivant l’achat le plus récent, et vice versa.

Bien que les accusations portées par la CFTC soient sérieuses, CZ a nié toute manipulation de marché et a fourni une réponse détaillée à toutes les allégations au travers d’un article. Cette réponse est un signe de transparence et de confiance dans l’entreprise, ce qui pourrait contribuer à réduire les inquiétudes de la communauté.

Binance et son étroite collaboration avec les régulateurs

Depuis maintenant plusieurs années, Binance.com développe une technologie de pointe pour garantir la conformité, notamment avec la mise en place d’un programme KYC obligatoire, qui demeure l’un des plus rigoureux au monde. La plateforme peut bloquer certains utilisateurs en se basant sur plusieurs critères, tels que la nationalité, l’adresse IP, les connexions VPN ou encore les numéros de cartes de crédit.

De plus, Binance collabore régulièrement avec les régulateurs et les forces de l’ordre, à travers une équipe de plus de 750 personnes spécialisées dans la conformité et le respect des lois. La plateforme a déjà traité plus de 55 000 demandes de la part des forces de l’ordre, et a notamment permis de saisir plus de 125 millions de dollars de fonds en 2022 et 160 millions de dollars en 2023.

Du côté de la régulation et la règlementation, Binance est également en règle avec les différentes licences dans le monde, et dispose de seize licences et enregistrements différents.

Voir aussi  Bakkt élimine Solana, Cardano et Polygon face à la SEC

En conclusion, CZ a affirmé que Binance cherchait toujours des solutions amiables aux problèmes et travaillait en collaboration avec les régulateurs et les gouvernements partout dans le monde. La plateforme d’échange s’efforce d’adopter des standards élevés, souvent supérieurs aux exigences réglementaires actuelles, et met les utilisateurs au centre de ses préoccupations.

Source : Binance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *