Acentrik, une création Mercedes-Benz sur Polygon

Acentrik Mercedes

Acentrik, une nouvelle place de marché pour l'échange de données sur la blockchain Polygon (MATIC)

Mercedes-Benz va utiliser le Web3 pour créer Acentrik, une place de marché pour l’achat de données sur la blockchain Polygon (MATIC). Acentrik mettra en relation des experts de la profession pour fournir toutes les variétés de données afin d’élargir leurs connaissances en utilisant la technologie blockchain.

Mercedes se lance dans le domaine de l’échange de données avec Acentrik

Daimler South East Asia, filiale du groupe Mercedes, prévoit de lancer la plateforme d’échange de données Acentrik, qui utilisera la blockchain de Polygon pour les entreprises. L’entreprise a déjà pris les mesures nécessaires pour développer sur une telle blockchain. Dans un article pour Ledger Insights, elle a expliqué ses objectifs. La plateforme Acentrik permettra aux utilisateurs d’acheter et de vendre des données telles que « des données cliniques, des informations sur les assurances, … ».

Comme Web3 permet aux utilisateurs d’avoir le contrôle de leurs données, ils pourront choisir de les partager ou non. Par conséquent, les entreprises et, éventuellement, les particuliers pourront tirer profit de leurs données.

Une aubaine pour les entreprises du secteur technologique car le marché des données est aujourd’hui critique. Les informations doivent être collectées dans le cadre de la création de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique.

Une entreprise qui possède une grande quantité de données a donc un avantage sur les autres. Les informations collectées et vendues par le biais de cette plateforme, par exemple la durée de vie de certains composants, l’absorption des chocs lors de collisions, etc. ne seront pas nécessairement personnelles mais de nature industrielle.

Un modèle économique B to B

L’infrastructure d’Acentrik vise à répondre aux besoins des entreprises B to B. Selon le whitepaper, Acentrik pourrait un jour fonctionner comme une organisation autonome décentralisée (DAO). Bien que les contours soient encore vagues, le livre blanc mentionne qu’Acentrik pourrait un jour fonctionner comme un protocole. La plateforme sera utile pour tous les secteurs qui ont besoin d’une grande quantité de données pour produire des modèles.

Le secteur des véhicules autonomes en est l’un des meilleurs exemples. Acentrik sert d’intermédiaire à ceux qui disposent des données, leur permettant d’en tirer le meilleur parti. Pour créer l’automobile la plus fiable possible, les entreprises doivent collecter de grandes quantités de données.

Les services d’Acentrik, par exemple, pourraient aider les entreprises à recueillir et à exploiter les données satellitaires pour la conduite. Ces informations pourraient être particulièrement précieuses pour les entreprises qui suivent le comportement des consommateurs en fonction de variables telles que l’âge, le sexe et l’emplacement géographique.

Mercedes n’exclut pas Polygon comme principal réseau pour son protocole. La BNB Chain (BNB), le protocole NEAR (NEAR) et Solana (SOL) sont également des candidats potentiels. Les géants industriels commencent à saisir la valeur des technologies de notre écosystème. L’objectif d’Acentrik est de devenir la principale entreprise de commercialisation de données de type Web3.

Partagez à vos amis

Articles similaires