31 janvier 2023
Formations

La preuve de réserve, une fausse promesse ?

preuve de réserve

Si vous avez entendu parler récemment de la preuve de réserve dans l’univers des cryptomonnaies et que vous vous demandez de quoi il s’agit exactement, cet article est fait pour vous. Nous allons vous expliquer en détail ce qu’est la preuve de réserve et quelles sont ses principales caractéristiques.

Qu’est-ce que la preuve de réserve ?

La preuve de réserve ou le test de réserve est un mécanisme qui permet aux échanges centralisés de montrer leurs dépôts en crypto-monnaies ou fiat, en effectuant un audit vérifiable sur les différentes blockchains. Cela vise à rassurer les utilisateurs et les investisseurs quant à la sécurité financière de l’échange.

Le but de la preuve de réserve est de lever tous les doutes concernant la solvabilité des échanges et la sécurité financière des utilisateurs, en s’assurant que les avoirs en crypto-monnaies de l’échange dépassent la valeur totale des dépôts des utilisateurs. Si cela n’est pas le cas, cela peut signifier que l’échange a utilisé l’argent de ses utilisateurs pour d’autres opérations, ce qui peut entraîner des problèmes de liquidité et, dans les cas extrêmes, la faillite de l’échange et la perte d’argent pour ses utilisateurs.

En résumé, la preuve de réserve vise à fournir un certain niveau de transparence pour les utilisateurs de l’échange, en particulier lorsqu’il y a des difficultés financières ou des rumeurs autour de l’échange.

La preuve de réserve est-elle réellement fiable ?

Bien que les preuves de réserves soient utiles, elles ne sont pas entièrement fiables. Un tel audit ne donne qu’une vue d’ensemble des portefeuilles de cryptomonnaies de l’échange, ce qui peut rassurer les utilisateurs, mais ne garantit pas la sécurité des fonds. De plus, l’échange peut encore faire faillite et empêcher les retraits, causant des pertes pour ses utilisateurs.

La raison en est que, en plus des actifs (comme les crypto-monnaies des utilisateurs), une entreprise a également des passifs (dépenses et dettes pour son fonctionnement). Si un échange a des passifs très élevés qui dépassent ce qu’il peut se permettre et mettent en danger les actifs de ses utilisateurs, il sera obligé (même par la loi) d’utiliser ces actifs pour couvrir ses dettes, causant des pertes pour ses utilisateurs.

La preuve de réserve peut nous dire si l’échange a nos fonds, mais il ne garantit pas la sécurité de ces fonds. C’est pourquoi de nombreux utilisateurs de la communauté crypto-monnaie soutiennent que les échanges devraient non seulement fournir une preuve de réserve, mais aussi un audit public de leurs passifs.

Un autre cas où cette preuve ne garantit pas la sécurité des fonds est lorsque l’échange est préparé à l’avance pour l’audit. Il se peut que, avant de prendre un « snapshot » pour générer la preuve de réserve, l’échange emprunte des crypto-monnaies et utilise son portefeuille avec cet argent.

Au moment où l’instantané est pris et que la preuve de réserve est effectuée, tout semble en ordre, mais en réalité, l’argent emprunté doit être remboursé avec des intérêts au prêteur, et l’échange continue d’avoir des problèmes de solvabilité. Une solution pourrait être que les échanges rendent publiques leurs adresses de portefeuilles froids, mais même dans ce cas, cela peut être complexe, car beaucoup d’entre eux sont détenus par de grands dépositaires.

Restez méfiant vis à vis de ces preuves

En résumé, une preuve de réserve ne garantit en aucun cas les fonds qui se trouvent sur la plateforme. Il faut donc rester méfiant et privilégier des solutions de stockage à froid comme un Ledger. Beaucoup de choses restent encore à faire avant d’avoir la transparence nécessaire et une certaine sécurité.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *